Une vidéo a été supprimée de la chaîne YouTube d’Amixem, dans laquelle l’un des humoristes s’était déguisé en Dieu pour faire quelques blagues potaches. Certains internautes ont alors pris la mouche sur Twitter. La disparition de la vidéo est-elle liée ?

Qu’est-il arrivé à la dernière vidéo de la célèbre chaîne YouTube Amixem ? Intitulée « Une journée dans un simulateur météo extrême ! C’est l’enfer », elle a été mise en ligne le 24 octobre 2022. En trois jours, elle accumulait déjà 2,3 millions de vues. Puis… plus rien. Le 28 octobre 2022, de nombreux internautes ont remarqué que la vidéo de 28 minutes avait tout simplement disparu de la chaîne.

Que s’est-il passé entre-temps ? L’indice le plus crédible est à chercher, comme c’est malheureusement régulièrement le cas ces dernières années, du côté de Twitter. Le 26 octobre au matin, plusieurs internautes commencent à publier des gazouillis s’indignant du déguisement d’un des comédiens, Thomas. Ce dernier est grimé en Dieu, ou plutôt de la manière dont on le représente parfois : une grande barbe, perché dans les nuages. La scène est comique, le déguisement aussi. L’objectif de la vidéo est de faire croire que c’est lui qui déclenchera les éléments que devront subir ensuite les trois autres camarades, enfermés dans le simulateur météo. « La météo ce n’est pas Évelyne Dhéliat, c’est moi ! », lance l’humoriste.

Capture d'écran de la vidéo retirée d'Amixem // Source : Screenshot Numerama
Capture d’écran de la vidéo retirée d’Amixem // Source : Screenshot Numerama

Twitter amplifie les discours critiques et l’indignation

Au départ, sur Twitter, beaucoup de fans s’amusent du résultat et de l’ambiance bon enfant de la vidéo. Mais certains tweets agacés commencent à prendre de l’ampleur. « Faut boycotter ce genre de youtubeur », dit notamment une internaute anonyme, dont la biographie insiste sur sa foi chrétienne. Le message est retweeté plus de 500 fois et cité plus de 900 fois. Il devient viral. « Boycottez-moi ça », dit un autre qui récolte 70 retweets. « Les chrétiens sont persécutés et personne ne dit rien », lance un autre, partagé une petite dizaine de fois.

En fallait-il plus pour lancer un « bad buzz » ? À l’ère de Twitter, probablement pas. Lorsque l’on s’intéresse pourtant de plus près aux messages, on observe qu’un grand nombre des internautes ayant partagé ces tweets l’ont fait dans le but de les critiquer, et non pas en faveur d’une quelconque censure de la vidéo « météo ». Le problème est que pour l’algorithme de Twitter, le résultat est le même : le message a été assez amplifié pour devenir très néfaste. Les équipes de la chaîne ont ainsi récolté de nombreux messages d’insultes. C’est un des biais connus de la plateforme, qu’elle envisage d’ailleurs parmi les explications d’un autre constat : Twitter amplifie plus les discours de droite que de gauche.

À ce jour, il n’y a eu aucune communication officielle d’Amixem sur le sujet.

Contactées, les équipes de la chaîne n’ont pas encore pu répondre à nos questions. Nous avons en revanche eu la confirmation que YouTube n’avait pas supprimé la vidéo de la chaîne. En effet, même si le contenu avait été signalé de nombreuses fois par des spectateurs (ce qui n’est même pas avéré), la plateforme ne suspend pas de manière automatique les contenus signalés. Il faut une modération humaine et une prise de décision justifiée par les règles d’utilisation de la plateforme. En l’occurrence, la vidéo n’en enfreint aucune.

Le 28 octobre au soir, la vidéo, sponsorisée par le jeu mobile World of Tanks, n’était toujours pas réapparue sur la chaîne.

Amixem est un youtubeur très apprécié de la plateforme : lancée en 2012, sa chaîne cumule désormais 7,9 millions d’abonnés. Depuis quelques années, il partage la vedette avec d’autres comparses, et multiplient les vidéos humoristiques à caractère léger ; duels de blagues, challenges en tous genres, constructions de Legos, etc.