Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le Trône de Fer est parfait pour se lancer dans les jeux de figurines

Le roi Robert vient de mourir. Lequel de ses nombreux prétendants à la couronne va s’asseoir sur le trône ? C’est à vous de le déterminer dans Le Trône de Fer, le jeu de figurines, notre jeu de société de la semaine.

L’arrestation de lord Eddard et la mort du roi Robert ont semé le trouble dans tout le royaume. Cinq « rois » prétendent à la succession, appuyés par leurs armées. Lequel d’entre eux allez-vous soutenir ? Et contre qui allez-vous vous battre ?

Le Trône de Fer, le jeu de figurines est un jeu d’affrontement épique, basé sur l’œuvre de George R. R. Martin… avec des figurines (eh oui !). Essentiellement pensé pour deux joueurs, il est aussi possible d’y jouer en équipe.

Avant de jouer, les adversaires choisissent un mode de jeu et la taille de leurs armées. La taille de votre armée dépend des figurines à votre disposition, et définit la durée de la partie et le nombre de points de victoire à atteindre. Les modes de jeu sont au nombre de dix, avec chacun leurs spécificités : contrôle d’objectifs, siège d’un château, missions secrètes, etc.

Le Trône de Fer, le jeu de figurines
Quelques unités Stark. // Source : CMON

Une fois la mise en place faite, la partie peut commencer. Un tour de jeu est très simple, puisqu’il consiste à activer une de ses unités qui n’a pas encore été activée pendant cette manche, puis c’est à l’adversaire, et ainsi de suite.

Il existe deux types d’unités : les unités combattantes et les non-combattantes. Les premières (infanteries, cavaleries, monstres et machines de guerre) sont celles qui occupent le champ de bataille. En les activant, elles peuvent effectuer une des cinq actions possibles : « Manœuvre », « Marche », « Repli », « Attaque » et « Charge ». Nul besoin d’entrer dans les détails, leur nom est évocateur. Elles permettent de mouvoir ses unités plus ou moins librement selon la situation, et d’attaquer l’ennemi, à distance ou au corps-à-corps, à l’aide de dés pour la résolution.

Une des originalités du jeu vient de la manière de représenter les unités. Excepté les guerriers uniques, les monstres et les machines de guerre, qui ne sont représentés que par une seule figurine, les autres sont placées sur des plateaux. Jusqu’à douze figurines d’infanterie ou quatre de cavalerie. Ce n’est que quand leurs rangs sont complètement décimés que les unités sont détruites.

Les unités non combattantes (imaginez Cersei Lannister ou Sansa Stark) n’ont qu’une seule action possible : se placer sur un emplacement vide du tableau stratégique, pour déclencher l’effet correspondant (soigner des troupes, piocher des cartes tactiques, permettre à une unité combattante d’agir une seconde fois, etc.).

Le Trône de Fer, le jeu de figurines
Une armée Lannister, avec du temps et du talent. // Source : Mike Dunlop

Ajoutez à cela les généraux d’armée, les tests de moral et de panique, les lignes de vue, les portées, les unités spéciales qui octroient des capacités supplémentaires à vos troupes, etc.

La partie prend fin de différentes manières. Soit si un joueur a atteint un nombre de points de victoire déterminé par la taille de la partie, auquel cas il gagne, soit si un joueur ne possède plus aucune unité combattante, auquel cas il perd. Et, dans le pire des cas, une partie s’achève après le sixième round (ce qui évite qu’elle ne s’enlise), et le joueur avec le plus de points de victoire l’emporte.

Pourquoi jouer au jeu de figurines du Trône de Fer ?

Malgré un livret de règles un peu conséquent (une trentaine de pages), Le Trône de Fer, le jeu de figurines est sans doute l’un des jeux de figurines les plus accessibles du marché. Les cinq actions possibles pour les unités combattantes sont simples à comprendre, et il ne reste alors plus qu’à intégrer quelques notions plus avancées, ce qui se fait au fur et à mesure de vos premières parties.

Ces dernières seront sans doute un peu plus longues que la durée indiquée : comptez plutôt 90 à 120 minutes pour votre première partie, le temps de revenir aux règles, vérifier tel ou tel point, etc. Les suivantes iront decrescendo, pour finalement arriver jusqu’à l’heure prévue. Évidemment, cela dépend également de la taille de vos armées. Plus elles sont grandes, plus les manches sont longues.

Le Trône de Fer, le jeu de figurines
Deux boîtes de base parmi les sept existantes. // Source : CMON

Le jeu est réellement pensé pour les débutants dans cette catégorie de jeux, puisque la boîte contient absolument tout le nécessaire pour jouer : les figurines en quantité, bien sûr, largement de quoi monter une armée digne de ce nom, mais aussi quelques éléments de décors utilisés dans certains modes de jeux, plusieurs types d’unités, des cartes de mission, des cartes tactiques, des dés, des pions, une réglette pour mesurer les déplacements, etc. Chaque boîte de base, parmi les sept disponibles, se suffit ainsi à elle-même. En revanche, il en faut une par joueur. De notre côté, nous avons joué avec les boîtes Lannister et Stark, affrontement on ne peut plus classique.

D’autant que le jeu est très suivi par l’éditeur. C’est évidemment une bonne chose, mais la tentation est alors grande d’agrandir son armée, de diversifier ses unités, en achetant des boîtes d’extension, grevant encore un peu plus son budget. Et il en existe déjà des dizaines !

Malgré l’aspect abordable du jeu, il reste riche et complet, et les fins stratèges ont l’avantage sur leur adversaire. Le hasard des dés dans les combats permet d’apporter un peu d’incertitude bienvenue.

Le Trône de Fer, le jeu de figurines
Source : CMON

Contrairement à beaucoup d’autres jeux de ce type, aucun assemblage n’est nécessaire, les figurines, vraiment réussies, sont prêtes à être utilisées. Naturellement, si vous avez des talents de peinture, et du temps devant vous, vous pouvez évidemment peindre vos armées, le résultat est garanti, et l’effet de masse sur le champ de bataille ajoute encore à l’aspect épique du jeu. Dans tous les cas, les figurines de chaque faction sont faites d’un plastique d’une couleur différente, les rendant faciles à distinguer pendant une partie. Les jolies illustrations ne sont pas en reste, et on reconnaît bien les différents protagonistes. Le jeu étant basé sur les romans, on n’a pas droit aux photos issues de la série (tant mieux).

Le Trône de Fer, le jeu de figurines, est sûrement le meilleur jeu pour qui veut se lancer dans un jeu de figurines : des boîtes complètes, prêtes à jouer, un univers fort et connu, des règles accessibles, mais riches et tactiques, une gamme très suivie, des durées de parties contenues, etc. Il ne se limite néanmoins pas seulement aux novices du genre, et convient tout autant aux joueurs aguerris grâce à ses nombreuses qualités. Seul le budget demandé (justifié par le contenu des boîtes) peut éventuellement être un frein. Et il faut une grande table pour jouer aussi, l’avenir du royaume est en jeu après tout !