L’Agence spatiale européenne a lancé une campagne de recrutement de nouveaux astronautes en 2021. Le moment est venu d’annoncer l’identité des nouvelles recrues.

Qui seront les prochains astronautes européens ? L’Agence spatiale européenne (ESA) s’apprête à révéler leurs visages et leurs noms. En 2021, l’agence avait lancé un appel à candidatures pour devenir astronaute. Il avait reçu un franc succès : 7 000 Français avaient postulé auprès de l’ESA pour être astronautes (sur un total de plus de 20 000 candidats). Le jour du verdict final est arrivé.

Vous allez pouvoir découvrir en ligne les identités des nouveaux astronautes européens. L’ESA permet de suivre les annonces en direct.

  • Quand ? Le mercredi 23 novembre 2022, à partir de 15h35 (au lieu de 14h30 comme initialement annoncé), pour une durée de 40 minutes.
  • Où ? Sur la web TV de l’ESA. L’annonce a lieu depuis Paris, au Grand Palais Éphémère. Elle survient après la clôture du Conseil de l’ESA au niveau ministériel.
  • Quoi ? L’ESA annonce sa nouvelle classe d’astronautes.
Thomas Pesquet. // Source : CNES/LANCELOT Frédéric, 2022
Un autre Français ou une autre Française pour rejoindre Thomas Pesquet dans le corps des astronautes de l’ESA ? // Source : CNES/LANCELOT Frédéric, 2022

Le dernier recrutement d’astronautes européens datait de 2008

À quoi devrait ressembler la Classe 2022 des astronautes de l’ESA ? Pour l’instant, on sait seulement qu’elle « sera composée d’astronautes de carrière, de membres de la réserve des astronautes, et d’astronautes en situation de handicap physique pour une étude de faisabilité », indique l’ESA.

Il n’y avait pas eu de campagne de recrutement d’astronautes européens depuis 2008. 7 astronautes avaient été sélectionnés pour faire partie de la Classe 2009 des astronautes de l’ESA. 6 d’entre eux sont d’ailleurs présents au Conseil de l’ESA, dont Thomas Pesquet. Celui-ci s’est réjoui de la perspective de rencontrer ses futurs homologues. « Nouveaux collègues astronautes, missions robotiques sur la Lune, retour d’échantillons martiens… et missions lunaires habitées : le futur est incroyable et j’ai hâte d’en faire partie ! », a tweeté le pilote français le 21 novembre.

Une fois présentés au grand public, les nouveaux astronautes de l’ESA se rendront en Allemagne, à Cologne, pour prendre leurs fonctions au Centre européen des astronautes. 12 mois de formation les attendent sur place. Ce n’est qu’ensuite qu’ils pourront entamer une formation spécifique à la Station spatiale internationale. Lorsqu’ils et elles seront affectés à leur mission, leur formation ne sera pas finie : elle sera au contraire adaptée aux tâches à réaliser pendant la mission à venir.

En attendant de connaître le nom des heureux élus et les heureuses élues, les pronostics sont lancés sur les réseaux sociaux. Les internautes imaginent déjà la nationalité et le genre des nouvelles recrues. Combien d’astronautes seront présentés ? La sélection sera-t-elle paritaire ? La France aura-t-elle un nouveau ou une nouvelle astronaute, pour rejoindre Thomas Pesquet ? Qui sera le premier astronaute ou la première astronaute en situation de handicap ? Réponses à partir de 15h35.