Alors qu’Orion continue de voyager pour se mettre en orbite lunaire, la Nasa a eu un souci. Le contact avec la capsule d’Artémis I a été perdu durant presque 50 minutes. La Nasa ignore pourquoi.

La communication entre Orion et la Terre a été coupée quelques instants. Il était environ 7h (heure de France métropolitaine), le 23 novembre 2022, lorsque les équipes de la Nasa chargées de contrôler le vol du vaisseau, ont perdu le contact avec lui. Ce n’était pas du tout prévu.

La capsule assure la première mission du programme Artémis, un ambitieux projet qui vise à ramener un jour les humains sur la Lune. Cette perte de liaison était donc inquiétante, car tout doit parfaitement se passer avec ce vol inhabité, si la Nasa veut ensuite tenter des vols avec équipages. Fort heureusement, le contact avec Orion n’a été interrompu que pendant 47 minutes. « L’équipe a résolu le problème et Orion reste dans une configuration stable », a fait savoir la Nasa. La suite de la mission de la capsule n’est pas remise en cause.

Orion approchant de la Lune. // Source : Flickr/Nasa Johnson
Orion approchant de la Lune. // Source : Flickr/Nasa Johnson

C’est au centre de contrôle des missions de la Nasa, au centre spatial Lyndon B. Johnson (à Houston), que le souci a été découvert : plus aucune donnée ne pouvait être reçue ou émise vers Orion. Cela s’est produit alors que la Nasa reconfigurait la liaison entre la capsule et le Deep Space Network, le réseau de stations terriennes grâce auquel l’agence communique avec ses sondes spatiales. « L’équipe a résolu le problème par une reconfiguration côté terrestre », mentionne l’agence. Toutefois, l’origine de cette perte de signal reste incomprise. Une analyse est en cours pour en comprendre la source.

La capsule Orion continue sa route vers l’orbite lunaire

Le souci est survenu alors qu’Orion en était au septième jour de la mission Artémis I. Le vaisseau est actuellement sorti de la sphère d’influence lunaire (l’attraction gravitationnelle exercée par la Lune sur d’autres corps). Ce voyage doit permettre à Orion de s’insérer sur une orbite très lointaine de la Lune et rétrograde, c’est-à-dire dans le sens inverse par rapport à la rotation de la Lune autour de la Terre.

La capsule devrait atteindre son éloignement le plus important de la Lune le 25 novembre, peu avant d’effectuer une nouvelle manœuvre pour se positionner sur son orbite. Vous pouvez voir en temps réel ce trajet de la mission Artémis I grâce à un site de la Nasa.