Dans un billet de blog, Sony dévoile quelques informations sur le PS VR2, le casque de réalité virtuelle de la PS5 dont on ne connaît pas encore la date de sortie. Plusieurs fonctions, comme la détection des murs ou la possibilité de répliquer la réalité dans la VR, sont au programme.

Un jour, la PlayStation 5 aura son casque de réalité virtuelle. S’il est difficile de dire quand, puisque Sony s’amuse à diffuser des informations au compte-gouttes sans jamais donner le moindre d’indice sur sa date de sortie, les fans de VR sont probablement de plus en plus excités. Le PS VR2 s’annonce bien plus ambitieux que son prédécesseur, avec notamment un écran OLED de 4000 par 2040 pixels et des manettes adaptées à la réalité virtuelle.

Mardi 26 juillet, le constructeur japonais a diffusé sur le blog PlayStation de nouvelles informations sur les fonctions logicielles de son casque. Aucune d’entre elles ne risque de surprendre les propriétaires d’un Meta Quest 2, ex-Oculus Quest 2. Sony se met juste au niveau.

Les fonctions annoncées par Sony

Voici la liste de toutes les nouveautés pour le PS VR2 annoncées par Sony le 26 juillet :

  • La possibilité depuis le centre de contrôle de la PS5 de changer rapidement les réglages du casque, pour par exemple régler sa luminosité ou changer de mode.
  • Un mode « cinéma », pour jouer aux jeux 2D dans une fausse salle de cinéma avec un grand écran 1920 par 1080 pixels.
  • Un mode « Voir au travers », qui utilise les caméras présentes à l’extérieur du casque pour répliquer le monde réel dans la VR. Si quelqu’un vous parle ou que vous cherchez un objet, pas besoin d’enlever le casque.
  • La possibilité de définir une zone de jeu dans son salon, en dessinant des limites au sol avec la manette. Si on les passe, le casque nous l’indique et affiche le vrai monde.
Source : Sony
Source : Sony
  • Un mode « streaming » pour se filmer pendant que l’on joue. Une incrustation de son visage apparaît en bas de l’écran.
Source : Sony
Source : Sony

Oui, tout vient d’Oculus

Si vous n’avez jamais joué en réalité virtuelle, vous trouverez probablement les idées de Sony géniales. La réalité est que tout ce que propose le PS VR2, du moins dans le billet du blog du jour, n’a rien d’inédit. Meta, avec sa branche Oculus, propose déjà toutes ces fonctions depuis plusieurs années. La possibilité de voir le vrai monde est très pratique quand on cherche ses manettes, mais Sony n’en est pas à l’origine.

Et la réalité mixte dans tout ça ?

Ce qui nous inquiète avec les annonces de Sony est l’absence de mention de la réalité mixte. Les images publiées par le constructeur montrent que, dès que l’on utilise la caméra, tout sera en noir et blanc dans le PS VR2 — comme dans le Oculus Quest 2. Problème, d’ici la sortie du casque de Sony, Meta aura sorti son casque Cambria qui, de son côté, permettra l’affichage en couleur. Il est probable que le PS VR2 soit un pur casque de réalité virtuelle, avec finalement des technologies âgées de quelques années à sa sortie. Heureusement, il pourra se reposer sur le catalogue de jeux de la PS5 pour faire mieux que ses rivaux.

Doit-on être excité par le PlayStation VR2 ? Tout dépendra de son prix. Entre 300 et 400 euros, Sony frapperait très fort (le Quest 2, qui est indépendant, coûte 349 euros mais n’a pas d’écrans OLED). Au-dessus, il risque de devenir un accessoire assez dispensable pour la PS5, surtout qu’il ne pourra rien faire sans être relié à la console. Bien sûr, tout dépendra aussi des jeux. Si les licences fortes de Sony arrivent en réalité virtuelle, alors le combo pourrait être très sympathique.