Évènements sportifs, soirées cinéma ou encore sessions gaming : les raisons pour s’équiper d’un bon téléviseur ultra haute définition sont nombreuses. Aujourd’hui, la 4K inonde le marché et c’est la course à la technologie capable d’afficher la plus belle image, lumineuse, contrastée et fluide. QLED, OLED, LCD classique, difficile de choisir sa télé UHD. Alors quels sont les meilleurs TV 4K de 2023 ? Numerama a dressé une liste de 5 téléviseurs soigneusement sélectionnés pour leur rapport qualité prix indiscutable.

Face à un catalogue grandissant de téléviseurs aux différentes technologies QLED, OLED, Mini LED … pas évident de faire son choix. Pour ne pas vous trompez, suivez le guide.

Alors, que vous souhaitiez suivre les meilleurs séries sur Netflix, ou que ce soit l’envie de jouer aux meilleurs jeux PS5 qui motive votre achat, votre futur téléviseur UHD se trouve certainement dans ce guide.

Les meilleurs TV 4K de l’année 2023

Ne passons pas par quatre chemins, voici les téléviseurs que nous avons élus les meilleurs de l’année.

OLED LG C2 : le meilleur TV 4K de ce début d’année

Les années se suivent et se ressemblent pour LG, qui ne manque jamais de renouveler sa gamme de téléviseurs OLED avec des références toujours plus perfectionnées. Sorti en 2022, le modèle C2 repousse toujours plus loin les limites d’une technologie vite arrivée à maturité. Comment ? En jouant sur la luminosité, qui atteint des pics encore plus élevés. En résultent des contenus HDR éclatants, qui se nourrissent aussi des noirs vraiment noirs. Certes, l’hégémonie de LG risque d’être un peu bousculée par l’arrivée des téléviseurs QD OLED, mais la première génération risque d’être un peu trop chère pour des différences que le grand public peinera à saisir. C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé notre test du modèle A95K commercialisé par Sony : pour 1 000 € de plus, le gouffre n’est pas suffisamment marqué.

Téléviseur LG OLED C2 // Source : LG
Téléviseur LG OLED C2 // Source : LG

Preuve de sa polyvalence, le LG C2 dispose de quatre ports HDMI 2.1, est compatible avec le format HDR Dolby Vision et arbore un design sobre et élégant (enfin avec un pied central pour être compatible avec des meubles plus étroits). La C2 affichera vos jeux vidéo, films et autres séries avec une justesse irréprochable, sachant que son interface maison offre un accès direct à des applications comme Disney+, Netflix ou encore Amazon Prime Video ou à des options spécifiquement conçues pour les joueuses et les joueurs. Vous voulez encore plus de luminosité et un design plus élégant encore ? Optez pour le G2.

Pour un écran plus grand atteignant les 65 pouces, il faudra dépenser quelques centaines d’euros supplémentaires.

LG 55OLEDCS : l’OLED abordable

Cette gamme de téléviseurs reprend le design des LG OLEDC1 avec la puissance des dernières C2. Cette version constitue un pont entre les deux modèles et profite de prix plus avantageux que la C2. Habituellement, LG brade ces anciennes versions à la sortie de la nouvelle. Si vous souhaitez savoir pourquoi LG a créé ce modèle entre deux, c’est parce que la marque a produit beaucoup de dalles en vue de fournir Samsung qui commence à intégrer l’OLED dans ses téléviseurs. Cependant, LG n’a pas écoulé son stock et s’est retrouvé avec beaucoup de dalles C2. La marque en a donc fait une série à part en intégrant ces nouveaux écrans dans des modèles plus anciens.

Téléviseur LG OLEDCS // Source : LG
Téléviseur LG OLEDCS // Source : LG

Avec sa fréquence d’affichage de 120 Hz et ses ports HDMI 2.1, la LG 55OLEDCS accompagnera parfaitement votre PS5 grâce au VRR avec lequel la télé est compatible. Disponible en 3 tailles, vous pouvez retrouver la gamme OLEDCS en 55, 65 et 77 pouces. La télé gère parfaitement les contenus en HDR et le Dolby Vision pour une image plus lumineuse et contrastée. Concernant ses prestations sonores, vous retrouvez 3 hauts parleurs pour une puissance de 40 watts, évidemment compatibles Dolby Atmos, mais également OLED Surround.

OLED Panasonic LZ1500 : le smartTV 4K de luxe

Sans être le plus haut de gamme de la marque, Panasonic met déjà la barre très haut avec ce téléviseur 4K TX-55LZ1500. La gamme de téléviseurs LZ1500 succède à la gamme JZ1500 déjà excellente. Ce qui change principalement de son ancien modèle, c’est la dalle OLED nouvelle génération. Comme tous les téléviseurs présentés dans ce guide, il s’agit d’une dalle OLED ultra haute définition. La différence, c’est qu’un professionnel habitué aux œuvres Hollywoodiennes s’est chargé de l’étalonnage. Il en résulte une colorimétrie et des contrastes rendant les graphismes très réalistes.

Téléviseur 4K Panasonic TX-55LZ1500 // Source : Panasonic
Téléviseur 4K Panasonic TX-55LZ1500 // Source : Panasonic

En plus d’être compatible avec les derniers formats HDR, HLG et Dolby Vision, le Panasonic TX-55LZ1500 est capable de restituer une qualité HDR à partir d’un contenu qui ne l’est pas grâce à l’HDR Adaptative. Il optimise également la luminosité et le contraste plan par plan, ce qu’on appelle l’HDR Dynamique. Avec son mode image spécialement dédié à Netflix, regardez toutes vos séries et films préférés disponibles sur les différents services de streaming en qualité cinéma. Si cette télé de Panasonic se prête particulièrement au visionnage de courts ou long métrages, elle est aussi une excellente télé pour le gaming. En plus de son affichage de 120 Hz, le TV 4K de Panasonic dispose de ports HMDI dont un HDMI 2.1 supportant le VRR et AMD FreeSync Premium.

Le téléviseur haut de gamme de Panasonic se trouve aussi avec une diagonale de 164 cm.

Samsung QD OLED QE95B : le téléviseur LCD haut de gamme

Avec son téléviseur QD OLED QE95B, Samsung offre le meilleur des LED associé à la profondeur des noirs de l’OLED. Le résultat ? Une luminosité incomparable avec une étendue de la gamme des couleurs et un contraste prononcé. Dans son téléviseur QE95B, Samsung intègre pour la première fois une dalle QD OLED. Si l’on peut reprocher à l’OLED un manque de luminosité, ce n’est pas le cas de cet TV Samsung grâce au Quantum Dots qui vient prêter main forte à l’OLED. Samsung a su habilement lier la luminosité apportée par le rétroéclairage des LED, avec la capacité à chaque pixel d’émettre sa propre lumière de l’OLED, pour des noirs encore plus noirs qui font défaut aux écrans LCD classiques.

Téléviseur Samsung QD-OLED  // Source : Samsung
Téléviseur Samsung QD-OLED // Source : Samsung

Grâce à sa technologie QD OLED, cet TV Samsung offre un angle de vision inédit. Où que vous soyez dans la pièce, la qualité de l’image reste la même, particulièrement pratique pour visionner des événements sportifs à plusieurs. Grâce à ses différents modes Standard, Dynamique, Cinéma et Filmmaker organiser des soirées cinéma de qualité. Pas de Dolby Vision, mais le format concurrent HDR10+ est parfaitement supporté par la télé. Concernant le gaming, le téléviseur de Samsung n’est pas en reste puisqu’il propose un mode Jeu dans les paramètres. Ses 4 ports HDMI 2.1 permettent de suivre graphiquement la dernière génération de consoles.

Le téléviseur QLED de Samsung existe aussi en 65 pouces, mais coûte presque 1 000 €

TCL 65C825 : le TV 4K le moins cher

Avec un modèle de 55 pouces à moins de 800 €, le TCL 65C825 est le moins cher des téléviseurs 4K de ce guide. À ce prix, pas d’OLED, ni de QLED, mais un écran LCD amélioré avec la technologie de rétroéclairage Mini LED. Les LED sont plus petites et le panneau Quantum Dot optimise le rétroéclairage par zone. Le passage au Mini LED est réussi et l’affichage à l’écran est lumineux, de jour comme de nuit. La télé supporte les derniers formats de visionnage : HLG, HDR10, HDR10+ et Dolby Vision pour une meilleure qualité de l’image.

Téléviseur 4K TCL  // Source : TCL
Téléviseur 4K TCL // Source : TCL

Un peu plus épais qu’une télé OLED, le téléviseur de TCL arbore une jolie ligne et s’intègre facilement dans un salon. Le pied qui lui assure une bonne stabilité dépasse légèrement sur le devant de la télé, empêchant l’installation d’une barre de son. Cependant, le téléviseur s’équipe de 2 haut-parleurs de 15 watts chacun sur le devant, et d’un haut-parleur de 30 W chargé de délivrer les sons les plus graves au dos de la télé. Le son est très correcte même s’il manque un peu de précision dès lors que l’on augmente trop le volume.

Hormis ces détails, c’est un TV 4K qui propose un bon rapport qualité prix et permet même de brancher sa Xbox ou sa PS5. La présence de 2 ports HDMI 2.1 assure un affichage 4K à 1120 Hz et la compatibilité avec le VRR et réduit les temps de latence grâce à l’ALLM. En revanche, avec une fréquence de balayage de 120 Hz, il faudra choisir entre l’affichage Dolby Vision et l’Ultra HD.

Le téléviseur TCL C825 avec une diagonale de 139 cm coûte environ 800 euros.

Comme pour tous les autres écrans, le plus grand format de 65 pouces est un peu plus onéreux.

Comment choisir son TV 4K ? Les réponses à
vos questions

QLED ou OLED, quel téléviseur choisir ?

Sur le marché des téléviseurs, deux technologies s’opposent : l’OLED, popularisé par LG, et le LCD, dont l’évolution QLED est soutenue par Samsung. D’un côté, nous avons des pixels capables d’émettre leur propre lumière, ce qui garantit des contrastes immenses (avec des noirs vraiment noirs). De l’autre, nous avons un téléviseur qui a toujours besoin d’un rétroéclairage. L’OLED et le QLED ont chacun leurs avantages, mais selon nous, l’OLED est clairement le meilleur.

Qu’est-ce que le mini LED ?

Le mini LED est la dernière évolution du LCD. Il s’agit toujours de diffuser la lumière avec un rétroéclairage réunissant plusieurs LED. Ici, elles sont encore plus petites, ce qui permet d’en mettre plus pour mieux affiner la diffusion de la lumière. C’est la technologie qui anime le dernier iPad Pro et les téléviseurs Neo QLED de Samsung. Comme nous avons pu le constater dans nos tests, la progression est appréciable, mais il y a encore quelques défauts à signaler.

C’est quoi le QD-OLED ?

Le QD-OLED est une évolution de l’OLED, dont les dalles sont conçues par Samsung Display. Le constructeur coréen, qui a longtemps boudé la technologie privilégiée par LG — son voisin et rival — souhaite corriger son plus gros défaut : la luminosité. Les deux technologies s’appuient sur des pixels capables d’émettre leur propre lumière. En revanche, la structure des dalles est différente : les dalles OLED s’appuient sur une lumière blanche à la source qui va passer par des filtres RVB (rouge, vert, bleu) pour produire différentes couleurs, tandis que les dalles QD-OLED s’appuient sur une lumière bleue à la source qui passe par des nanoparticules pour produire différentes couleurs. L’absence de filtres permet de gagner en luminosité. En 2023, il n’y a que deux modèles commercialisés — Samsung S95B et Sony A95K — et aucun n’atteint les chiffres promis (1 500 nits de puissance). Bref, attendons la future génération.

Faut-il un câble HDMI spécifique pour la norme 2.1 ?

La norme HDMI 2.1 va peu à peu devenir standard en raison de tous les formats et fonctionnalités qu’elle permet (c’est surtout vrai pour le gaming) — à partir du moment où tous vos appareils sont compatibles. Pour faire transiter un grand nombre de données, il est nécessaire de se munir d’un câble capable de les supporter. Ce qui ne veut pas dire qu’il faudra dépenser des dizaines d’euros pour un câble HDMI : un modèle Ultra High Speed (48 Gbits/s) fera l’affaire.

Quelle taille de télévision 4K UHD choisir ?

Qu’on le veuille ou non, le marché des télévisions s’articule aujourd’hui autour des tailles 55 et 65 pouces. La définition 4K, couplée à des technologies de moins en moins fatigantes pour les yeux, permet d’augmenter l’affichage, sans avoir à reculer son canapé. Comme la distance de lecture diminue, on peut acheter plus grand sans se faire mal aux yeux. La distance conseillée varie selon les constructeurs : entre 1,5 et 2 fois la hauteur de la télévision. En pratique, cela donne l’exemple suivant : on pourra placer un écran de 85 pouces à 2 mètres de soi sans problème. Bref, n’hésitez pas à passer à la taille au-dessus. A noter que les téléviseurs OLED n’existent pas sous la diagonale 42 pouces.

Faut-il désactiver la compensation de mouvement ?

Les constructeurs ont tendance à barder leurs télévisions d’algorithmes toujours plus poussés, censés fournir une image de meilleure qualité. Ils ont cependant souvent tendance à dénaturer le rendu. Le symbole de cette dérive s’appelle la compensation de mouvement, pensée pour fluidifier l’image. Les cinéastes détestent cette technologie. Et nous aussi, même si elle a tendance à être de plus en plus performante.

Faut-il craquer pour un téléviseur 8K ?

Les téléviseurs 8K sont déjà disponibles depuis plusieurs années. Mais se pose toujours la question de leur intérêt alors que les contenus 8K facilement accessibles sont très, très rares. On retiendra une seule chose : les modèles 8K sont des téléviseurs 4K exceptionnels, mais beaucoup plus inaccessibles financièrement. Bref, on conseillera toujours un spécimen 4K.

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !